Article dans le Journal of Migration History

© droits réservés

Claire Zalc, Anton Perdoncin & Gabrielle Escaich, « The Dynamics of Mobility and Immobility in the Face of Danger: Polish Jewish Migrations during the 1930s from Below« , Journal of Migration History, vol. 9, n°3, 2023, p. 323-355

Cet article s’appuie sur la reconstruction exhaustive des trajectoires migratoires transnationales des habitants juifs et catholiques d’une petite ville polonaise pendant l’entre-deux-guerres pour explorer les dimensions sociales et relationnelles de la migration. En se situant à l’échelle mésoscopique, les auteurs analysent quantitativement et qualitativement un matériel historique dense et varié. Ils examinent la relation entre les configurations relationnelles de la mobilité et de l’immobilité, ainsi que les dangers croissants auxquels les Juifs polonais ont été confrontés au cours de la décennie qui a précédé la guerre et la destruction de leurs communautés. Ce changement d’échelle permet de mesurer l’impact spécifique du contexte temporel – à savoir la montée des périls et des violences antisémites à l’encontre des Juifs polonais dans les années 1930 – sur les dynamiques de mobilité. Il permet également de mieux comprendre l’importance et la nature des obstacles à la migration. Ce faisant, les auteurs plaident pour une histoire sociale des migrations et des connexions qui considère l’émigration comme le produit de configurations relationnelles dans les sociétés d’origine. En outre, ils montrent que les liens, si souvent décrits comme des ressources dans les analyses des migrations, peuvent aussi être des fardeaux lorsqu’il s’agit d’échapper à la persécution.